Ngoitokitok - Les Costauds
deutschenglish

Ngoitokitok – les Costauds

Ngoitokitok - CostaudsNombre de membres: 40
Taille du territoire: 21 km2
Femelle alpha: Uaminifa
– naissance: 29-09-2010
– alpha depuis: 29-09-2012

Caractéristiques du clan:

  • Les ancêtres et descendants de la lignée de la femelle-alpha ont une ossature et une tête particulièrement massives.
  • Le clan dans lequel nous avons confirmé, pour la première fois à l’état naturel, la survie à l’âge adulte d’une portée de triplets.
  • Est le seul clan du Cratère ayant plus de mâles sexuellement mâtures que de femelles.

Portrait: Kiwanda

KiwandaKiwanda occupa les plus hauts rangs de la hiérarchie du clan Ngoitokitok durant la majorité de sa vie — elle disparut à l’âge de 17 ans. Avec ses larges mâchoires et sa corpulence impressionnante, Kiwanda est à l’origine du surnom « les costauds ».

Kiwanda est aussi la première hyène tachetée à être parvenue à élever avec succès une portée de triplés en milieu naturel. Avoir des triplés et les nourrir jusqu’à leur indépendance est une tâche difficile pour une mère hyène; les femelles n’ont que deux mamelles fonctionnelles et les petits dépendent du lait maternel pendant une très longue période — la période de lactation chez les hyènes tachetées peut s’étendre jusqu’à deux ans.

Kiwanda  était unique, aussi bien en temps que mère qu’en temps que chasseuse. Grâce à son rang élevé, son expérience et ses compétences de uniques de chasse, elle put se permettre de passer beaucoup de temps au terrier et se débrouilla pour manger plus que les autres hyènes. Ceci lui permit de produire beaucoup de lait pour ses petits. Elle sut aussi faire preuve de beaucoup de patience et d’organisation pour s’assurer que chacun de ses triplets ait sa part de lait en les gardant dans trois terriers séparés. Aussi fou que cela puisse paraître, deux ans et demi plus tard, Kiwanda remit ça en donnant, à nouveau, naissance à des triplés. Elle remit alors en pratique ce qu’elle avait fait pour ses triplets précédents et parvint, à nouveau, à mener ses triplets vers l’indépendance. Kiwanda partage avec Gorda, l’ancienne femelle-alpha du clan Shamba, le record du nombre de petits produits.

Lire à propos du clan Shamba >

Publicités