Triangle - les Travailleurs frontaliers
deutschenglish

Triangle – les Passe-Murailles

Triangle - Travailleurs frontalliersNombre de membres: 38
Taille du territoire: 17 km2
Femelle alpha: Hila
– naissance: 06-09-1997
– alpha depuis: 22-05-2014

Caractéristiques du clan:

  • Le nom du clan fait référence à la forme triangulaire du flanc du Cratère qui surplombe leur territoire.
  • Leur territoire inclut une partie des flancs du Cratère. Les membres du clan passent ainsi beaucoup de temps sur la route menant au Serengeti, les lodges avoisinants et le siège des autorités de l’Aire de Conservation du Ngorongoro. Par conséquent, les hyènes sont extrêmement prudentes envers les hommes et les véhicules.
  • Sont souvent en concurrence avec la plus grande troupe de lion du Cratère pour l’accès aux proies.
  • Il s’agit du plus petit clan du Cratère mais ses membres se débrouillent pour défendre leur territoire contre les clans voisins (Ngoitokitok, Forest, Shamba).

En portrait:  Tindi

TindiTindi a toujours été bien nourri étant petit, malgré le rang social bas de sa mère dans le clan Triangle. Avec ses magnifiques taches et ses yeux plein de tendresse, il était l’un des mâles les plus élégants du Cratère.

Alors qu’il était encore jeune, Tindi quitta son clan natal, avec son ami Malindi, pour rejoindre le clan Munge. Ils n’y furent pas bien reçus. A peine trois mois après leur arrivée, Tindi et Malindi s’engagèrent dans des conflits avec Majani, un autre mâle immigrant de rang supérieur. Les conflits furent tendus et Tindi et Malindi décidèrent de quitter le Clan Munge pour rejoindre le clan Ngoitokitok. Là-bas, ils furent acceptés par les mâles déjà établis. Les femelles, par contre, ne montrèrent que très peu d’intérêt pour Tindi qui n’engendra jamais de petits.

Même la mort de Tindi fut tragique : le 8 février 2010, lors d’une excursion à la recherche de nourriture, dans son territoire natal, Tindi fut surpris et mutilé par un ou plusieurs lions – nous l’avons retrouvé avec sa colonne vertébrale brisée et de nombreuses plaies profondes, caractéristiques d’une attaque de lions. En plus de cela, l’analyse de ses amygdales révéla qu’il était infecté par le Streptococcus equi ruminatorum, une bactérie qui causa la mort d’un nombre considérable de hyènes durant une épidémie en 2002/2003. Il est possible que l’infection l’ait affaibli et qu’il ne soit pas parvenu à s’enfuir face aux lions.

Lire à propos du clan Airstrip >

Publicités