Le conflit avec les lions
deutschenglish

Le conflit avec les lions

Le régime alimentaire des hyènes tachetées chevauche celui des lions. Les hyènes tachetées peuvent chasser avec succès presque toutes les espèces de proie qu’elles rencontrent; des lapins et gazelles, aux buffles et élands de plus de 800kg. Cependant, les hyènes tachetées ne sont pas les seuls prédateurs à vivre dans le Cratère du Ngorongoro ; elles doivent coexister avec cinq troupes de lions. Les hyènes tachetées et les lions sont ainsi presque quotidiennement en compétition pour l’accès à la nourriture, en particulier quand une grande proie est tuée.

A l’inverse des idées reçues, les lions volent plus de proies aux hyènes que vice-versa, dans le Cratère du Ngorongoro. De plus, les hyènes obtiennent la majorité de leur nourriture en chassant par elles-mêmes. Cela n’est guère surprenant car les 550 hyènes du Cratère ne pourraient pas survivre si elles ne devaient se contenter que des restes de festin des quelques 25 – 40 lions adultes qui peuplent le Cratère.

Quand les hyènes sont en concurrence avec des lions mâles adultes, les lions vont systématiquement prendre le contrôle de la proie, peu importe le nombre de hyènes qui est recruté. Les hyènes peuvent néanmoins harceler un lion en train de manger, dans l’espoir de le faire abandonner la proie ou le distraire en prenant des restes de viande et d’os. Dans la plupart des cas, cependant, les hyènes vont simplement se coucher à proximité et patiemment attendre que le lion ait trop chaud ou soit rassasié et abandonne la carcasse.

Les attaques par un lion sont la principale cause de décès chez les hyènes du Cratère du Ngorongoro. Un lion est deux fois plus grand qu’une hyène et pèse entre 3  et 4 fois plus. Un seul coup de patte peut suffire à tuer une hyène adulte. Les hyènes sont donc prudentes pour de bonnes raisons lorsqu’elles rencontrent un lion adulte.

Les hyènes tachetées ont leur chance contre les lionnes. Les hyènes peuvent conserver leur proie ou prendre une proie à un groupe de lions si le groupe est constitué de femelles et de jeunes males et si les hyènes parviennent à recruter au moins 6 fois plus de hyènes qu’il y a de lions. Dans le Cratère du Ngorongoro, il est ainsi assez fréquent de voir un groupe de hyènes tenir bon contre des lionnes ou partager une grande proie avec elles.


Pour plus d’information

Höner OP, Wachter B, East ML, Hofer H (2002) The response of spotted hyaenas to long-term changes in prey populations: functional response and interspecific kleptoparasitism. Journal of Animal Ecology 71: 236-246.

Publicités